Une expérience unique: Le premier membre du jury A.I a choisi de récompenser le même gagnant que ses collègues humains

Une expérience unique: Le premier membre du jury A.I a choisi de récompenser le même gagnant que ses collègues humains

Le robot d’intelligence artificielle récompense une idée socialement forte et immersive

Lundi 23 octobre 2017 — Grande surprise durant le gala des MIXX Awards à Bruxelles. Pearl le premier jury publicitaire d’Intelligence Artificielle au monde a choisi le même gagnant que le jury humain. « Her street view » de l’association ‘Touche Pas A Ma Pote’, une campagne pour dénoncer le harcèlement des femmes dans les rues de notre capitale, a été choisie comme grand gagnant par le robot AI. « Sur base de sa pertinence sociétale, de sa charge émotionnelle et de son succès », racontent ses concepteurs. Ce qui a commencé comme une simple expérience par les organisateurs, prend ainsi une dimension importante.

Le moment tant attendu par le monde de la publicité belge. Pour la première fois dans l’histoire de la publicité, un robot choisira seul une campagne comme gagnant. Pearl, le premier jury d’Intelligence Artificielle au monde, a pris trois mois pour se préparer en profondeur. Avec plus de 30.000 cases analysés, elle pourrait se nommer elle-même – et à juste titre- le jury le plus expérimenté. Elle a analysé, évalué et appris elle-même à sélectionner un possible gagnant. Comment ? Elle a choisi le même gagnant que le jury humain.

Le case gagnant “Her street view” de l’association ‘Touche Pas A MA Pote’ et de l’agence bruxelloise JWT dénonce le harcèlement des femmes dans les rues de notre capitale. Remarquablement pertinent. Avec ‘Her street view’, il est possible de vivre l’expérience d’une femme dans les rues de Bruxelles. Le site web dénonce l’intimidation en rue en créant une interaction qui permet de se balader dans les rues de Bruxelles via Google Street View. Le site a été mis sur pied par ‘Touche Pas A Ma Pote’, qui a entre-temps grandi pour devenir une ASBL autonome, ensemble avec la ville de Bruxelles.

Blackbox

Il nous reste alors la question de comment Pearl, un robot, a pu désigner le même gagnant que le jury humain ? « C’est difficile à dire », raconte Jos Polfliet van Faction XYZ, l’entreprise anversoise spécialisée dans le deep learning et le machine learning. « Car Pearl a appris à juger par elle-même. Nous l’avons seulement nourrie des data nécessaires. Pearl a d’abord analysé 10 années de campagnes, ensuite elle a donné à chaque campagne un score et enfin elle a pu reconnaître des modèles importants. À partir de là, elle a sélectionné 41 variables importantes pour ces 10 années. Ensuite, elle s’est retirée, au sens figuré, afin de juger en toute liberté et honnêteté. Dans le jargon, on peut appeler cela ‘the Blackbox’. Le robot calcule à sa manière, grâce aux différents modèles mis ensemble. Après sa décision, nous n’avons pu que chercher une explication à son choix ». Et ça semble plus facile qu’imaginé. « Pearl a pris sa décision de manière claire sur base de trois critères importants. Ainsi, elle a détecté une grande variété d’émotions, ce qui montre l’originalité. L’idée a donc été plus forte. Pearl a aussi remarqué que la campagne traite d’un sujet de société à travers les textes des testimoniaux. Les résultats du case montrent également que beaucoup de gens ont été touché par la campagne. Ce qui indique une campagne réussie. »

La fin du jury humain

Et ainsi, 5 jours avant le jury humain, Pearl a choisi un gagnant méritant pour le tout premier AI Award. Et ainsi rend le jury humain obsolète. « Pas du tout », rigole Polfliet. « Ce serait trop fou. L’intelligence artificielle peut servir de support. En effet, les membres du jury pourraient vérifier via Pearl s’ils n’ont pas oublié une campagne. C’est parfait contre la fatigue ou le risque éventuel de subjectivité. Pearl est rapide et infatigable”. Et il s’avère qu’elle a encore un bel avenir devant elle. « Nous espérons que Pearl sera encore plus développée dans le futur. Ses capacités ne peuvent que s’accroître. Car plus de data nous recevons, plus elle devient intelligente. Bientôt, nous retravaillerons à nouveau avec elle. Son rôle deviendra toujours plus important.  Mais tous les jurys humains du monde ne doivent pas s’en inquiéter ».

 

Pour info: Pearl a été créée par les MIXX Awards pour faire connaître la toute nouvelle Belgian Association of Marketing, BAM en plus court. L’organisation a imaginé, en collaboration avec DDB Brussels, une toute nouvelle forme de jury. A côté du jury humain, il y aura aussi un robot qui analysera et jugera tous les travaux écrits. « Pour fêter nos 10 ans, nous étions à la recherche d’une idée unique » nous explique Patrick Steinfort de BAM. « Nous voulions ajouter quelque chose de spécial à notre cérémonie d’awards ». 

 

 

Remarkable experiment: first A.I. judge chooses same winner as its human colleagues

TPAMP Her Street View - Case study